Joel Olivier
Joel Olivier

Solos comiques

Le banquet du Bouffon 

Solo comique écrit, joué et mis en scène par Joel Olivier

(2h15 avec entr'acte)

Le fou du roi

Solo comique écrit, joué et mis en scène par Joel Olivier

(2h15 avec entr'acte)

 

Extraits des deux solos comiques (15‘) :

Presse

Le fou de scène

Deux fois deux heures trente de one-man-show haut de gamme : Paris gagné. Joel Olivier est un fou, un spectacle à lui tout seul, en deux parties, le "Banquet du Bouffon" et "Le Fou du Roi" prenant des allures d'épopée loufoque. C'est un véritable défi d'acteur. A partir de quelques accessoires, Joel Olivier construit une histoire burlesque portée par un texte superbe et une interprétation remarquable. Au cas où vous pensiez que le café-théâtre est du sous-théâtre, ces deux soirées démontrent le contraire de façon magistrale. Joel Olivier est drôle, romantique, doué, un vrai comédien, mime et bouffon. C'est grand, c'est surprenant d'intelligence et d'humour.

Côté-Scène Magazine — Lyon

 

Joel Olivier : un régal de banquet.

Il est difficile d'y croire. Près de trois heures annoncées pour un one-man-show, cela relevait, non pas de la gageure, mais purement de la folie. Du rarement vu, habitués que nous sommes à des performances de - seulement - une heure et quelques poussières. Et pourtant, grace à Joel Olivier, le pari a été couronné de succés. Pratiquement personne n'a quitté son siège, assistant pendant le temps prévu à un spectacle époustouflant de rythme. Joel Olivier, uniquement assisté de deux chaises, un guéridon, un comptoir et quatre accessoires, porté par une forte sélection musicale, a interprété une histoire à tiroirs irrésistible, campant plusieurs personnages à la fois, y compris un emblématique spectateur enquiquineur, prenant ainsi à contre-pied d'éventuelles critiques. C'était drôle, très bien écrit et magnifiquement interprété.  C'est une sacrée performance !

Patrick Merle

La provence — Marseille

 

Bouffon incontournable.

Il est difficile d'y croire. “Le banquet du bouffon“ et la suite “Le fou du roi“, deux one-man-show interprétés de main de maître par Joel Olivier.La prestation qui nous est offerte par deux fois est époustouflante. Joel Olivier interprète Paul, le héros de l’histoire, qui est amoureux et pour séduire sa belle, choisit la voie la plus ardue qui soit : la création artistique. Dans le « banquet du bouffon », il crée un spectacle pour « elle » et « elle » ne vient pas. Durant « Le fou du roi», il écrit un recueil de poème mais « elle » déménage. N’empêche, il part à sa recherche en corse (un morceau d’anthologie). Joel Olivier passe d’un personnage à l’autre avec une rapidité et un naturel extraordinaire. Il nous donne un spectacle à la fois hilarant, tendre et fin. Mais où Joel Olivier s’arrêtera-t-il ?

M.J.M  Tak tik. Aix-en Provence

 

Le comédien démultipliée.

Il est difficile d'y croire. C’est du théâtre. Du théâtre dans le théâtre. Et même, du théâtre dans le théâtre du théâtre. Et pourtant, l’idée tient en quelques mots : un jeune homme un peu poète et amoureux, entouré de quelques copains bien typés, veut écrire un spectacle pour déclarer sa flamme à son amour. En espérant que celle-ci viendra à la représentation. C’est tout. Oui, mais. C’est Joel Olivier qui a imaginé, écrit et mis en scène. Et c’est lui qui est, pendant deux heures, sur scène. Joel Olivier, comédien, mime, bouffon, tient le rythme avec une énergie incroyable et son spectacle est vraiment un “one-man-show“ d’une grande richesse inventive. Joel Olivier fait dialoguer tous ces personnages sur le fil d’une histoire qui est autant de prétexte à des sketches qui ont fait mercredi hurler de rire. Que dire de plus ? Il y a une histoire d’amour à mi-chemin entre la comédie et le drame, le tout parsemé de musique de Bach, Mozart et Verdi. Il m’est franchement impossible d’analyser froidement une telle performance. Le mieux est de s’y précipiter toutes affaires cessantes.

Hervé Jobin. Ouest-France- Nantes.

 

 

 

Théâtres :

 

Café de la Gare, Paris / Théatre de la Fonderie, Aix-en-Provence / Chocolat-Théâtre, Marseille / Théâtre de l'Escalier des Doms, Avignon / Comédie Gallien, Bordeaux / Théâtre de Poche, Nantes  / Le Kafteur, Strasbourg / Théâtre de l'Abacan, Lyon / Théâtre Le Patis, Le mans / Café-théâtre Le Bacchus, Rennes / Café-théâtre La coulée douce, Laval / Le point-Virgule, Paris / ...

Liste non exhaustive